La bocage Bressan | La flore | La faune | Le Val de Saône

Avec une altitude aux alentours de 200 – 220 m, il est très vallonné. Géologiquement il est constitué :

– d’argile sur les pentes (45 %)

– de terre blanche (limons) sur les plateaux, en surface de l’argile

– de terrains, marnes, « alluvions » dans les bas-fonds

– de sable dans sa partie bord de Saône et bord de Seille

Malgré les zones d’activités, l’urbanisation et remembrement, le bocage bressan garde encore son aspect initial du bocage boisé avec la présence de haies, bosquets ou forêts de chêne – bouleau – saule – frêne – aulne (verne) dans les parties humides.

Chaque parcelle, chaque pâturage sont généralement entourés d’une haie servant à la nidification des oiseaux et offre des abris aux bovins et autres animaux.

L’eau est présente partout sous forme de sources, parfois à gros débit.

La Bresse est réputée être humide, ceci justifie la présence de fermes isolées : le mitage.

Les Cultures en Bresse :


La Bresse a de tout temps évolué en polyculture avec une grande diversité dans ses cultures : blé – orge – seigle – avoine – maïs et herbe (prairies naturelles). La rotation des cultures (assolement) est très présente.

La culture du maïs est arrivée en Bresse au XVIe siècle. Importée d’Amérique du Sud, cette plante est d’abord utilisée pour l’alimentation humaine avant d’entrer dans celle des animaux et en particulier de la volaille de Bresse. Depuis le début du XXe siècle, les oléagineux ont pris place en Bresse : colza – tournesol – voire le soja.

 

Le maréchage a sa place dans les zones sablonneuses du Val de Saône.

L’exode rural, le modernisme, provoquent la disparition de petites exploitations agricoles. Celles-ci deviennent plus importantes et se spécialisent dans la culture céréalière au détriment de l’élevage.


La place des bovins en Bresse :


Autrefois, l’élevage des bovins était très présent dans toutes les exploitations. La race locale dite race mixte « lait-viande » de faible production, a pratiquement disparu, laissant place à des races spécifiques de production :

Charolaise, Limousine ou divers croisements (mères-allaitantes) qui nourrissent leur veaux aux pâturages : Pour la production de viande

Montbéliarde ou Holschteïn : pour production laitière et transformation en crème, beurre (A.O.C.) et fromage : fromage blanc frais en faisselles – bleu de bresse – etc…

La volaille de Bresse


Quelques exploitations élèvent de la volaille de Bresse ou fermière en parallèle de l’élevage bovin. Ces élevages sont plus importants sur les autres cantons de Bresse.
Pour plus d’informations :  C.I.V.B


Les commentaires sont fermés.